Papa et bébé

Papa et bébé

Papa et bébé

  • La place du Papa

Dès la naissance le papa doit être présent pour l’enfant. C’est d’ailleurs au moment de l’accouchement que le père pourra commencer à prendre sa place : il peut couper le cordon ombilical, prendre le bébé dans ses bras… Bien qu’il ne puisse être toujours présent pendant le séjour à la maternité, lorsqu’il l’est, il peut participer aux soins du bébé comme le bain, le change etc… ce qui permet alors de créer un contact entre le père et son enfant. Au retour à la maison, il est important de garder un contact. Montrer sa présence, s’occuper des soins, le masser, jouer avec lui, le coucher… Il y a tant d’activités que le père peut partager avec son enfant.

Plus l’enfant grandit, plus il aura besoin de partager des moments privilégiés avec son père. En effet, il le voit généralement comme un modèle ! Il faut les laisser entre eux parfois, pour qu’ils puissent créer des liens forts et complices.  L’enfant aura besoin de son père pour grandir et se forger une personnalité plus forte : la mère sera trop protectrice tandis que le père poussera l’enfant à se surpasser.

D’ailleurs, les temps changent et la société évolue en adéquation. Pour que le père puisse être présent, il peut opter pour un congé paternité ou pour Une prestation partagée d’éducation de l’enfant.

  • Le congé paternité vs PreParE caf

Quelques différences existent entre ces deux systèmes.

Le congé paternité : Le père dispose de 3 jours de congé naissance et peut demander jusqu’à 11 jours de congé paternité. (Ou 18 jours pour une naissance multiple). Pour bénéficier de ce congé, il est nécessaire de prévenir son employeur un mois en avance (minimum) par lettre recommandée de préférence. Par la suite, votre employeur fera une attestation de salaire, que vous devrez envoyer à votre Assurance Maladie pour bénéficier des indemnités journalières. En effet, vous ne serez pas payé par votre patron pendant la durée de votre congé paternité. Renseignez-vous auprès de votre Assurance Maladie pour les démarches à suivre.

La PreParE (Prestation Partagée d’éducation de l’enfant) : Cette nouvelle aide permet aux parents de se partager l’éducation de l’enfant et ainsi, un temps égal est attribué à chacun.  Les parents peuvent alors décider d’arrêter complétement leur activité ou uniquement à temps partiel.

La durée de l’aide est de 6 mois maximum pour chacun des parents, cette aide ne peut pas s’accumuler si l’un des deux parents ne souhaitent pas prendre de congé.  Si la famille a plus de deux enfants, cette durée s’élève à 3 ans, pendant lesquels chaque parent peut disposer de 24 mois maximum, sans dépasser le plafond de 36 mois. (Le nombre de mois peut être égal : 18 mois chacun ou inégal : 24 mois pour l’un et 12 mois pour l’autre).

En ce qui concerne le montant de l’aide, cela varie de 146,21 € par mois à 392,09 selon le temps d’activité exercé. (Arrêt complet, partiel…)

Voici de quoi réjouir les papas, trop longtemps considérés comme secondaires dans l’éducation des enfants. Passer plus de temps avec son mini-soi est désormais possible !

Anne-Sophie DELAMARE

Laisser un commentaire